Macron et l’Afrique : le discours de Ouagadougou au banc d’essai

12.07.2018 15:44

Devant 800 étudiants burkinabè, le président français avait promis, le 28 novembre dernier, en ouverture de son discours de Ouagadougou, la rupture. Et s’était essayé à un exercice périlleux : convaincre un auditoire « marxiste et panafricain » plus hostile que conquis. Alors que son cortège était arrivé sous des jets de pierre, l’habile orateur était parvenu à retourner la salle.

www.jeuneafrique.com/mag/562593/politique/macron-et-lafrique-le-discours-de-ouaga-au-banc-dessai/